samedi 29 novembre 2014

Mal de dos chez les plus jeunes

santé
Mal de dos chez les plus jeunes

Les jeunes ont de plus en plus mal au dos. Ainsi, un collégien sur trois s'en plaint et un lycéen sur deux ! Le cartable trop lourd est toujours évoqué, mais le poids n'est pas le seul, ni même le principal facteur en cause. 
Notamment, si au collège les jeunes transportent souvent de lourdes charges, ce n'est généralement plus le cas au lycée. Il faut donc chercher ailleurs et le monde médical pense que l'ennemi majeur est représenté par la position assise et la sédentarité. Il est donc nécessaire d'éduquer les jeunes afin qu'ils prennent très tôt de bonnes habitudes leur épargnant aujourd'hui et demain des lombalgies.


Différentes raisons
santé


Afin de comprendre pourquoi ce mal se propage chez nos tendres bambins, Olivier, kinésithérapeute dans le nord de Paris, nous guide. Selon lui, les facteurs sont multiples : le cartable, mal porté, mal réglé, trop lourd, est préoccupant. Mais d'après ce spécialiste, il a trop longtemps été pointé du doigt comme seul responsable. Il en existe d'autres.
À commencer par la fatigue, ou une alimentation déséquilibrée : « Les problèmes de surpoids, en relation avec la sédentarité et une mauvaise hygiène alimentaire, sont de plus en plus fréquents. Ils provoquent des réactions en chaîne désastreuse pour l'épine dorsale ». Une activité physique ? Très bien. Mais à trop forte dose, elle peut également agresser la colonne vertébrale de l'enfant, en raison de microtraumatismes répétés.
La position quotidienne des scolaires est un autre facteur de risque selon Olivier. « Les jeunes gens restent assis de façon prolongée, dans une mauvaise posture, bien souvent sur une chaise trop petite ou trop grande, en rapport à une hauteur inadaptée des tables. De plus, rester longtemps devant la télé, avachi ou busqué, a toutes les chances d'engendrer plus tard des problèmes. »

Le lit 

La bonne qualité du lit et de l’oreiller sont d’une importance capitale. Seul l’enfant sait s’il est bien ou pas dans son lit.

Trop peu d’activité physique 

Un enfant ne peut pas être assis toute la journée car ceci affaiblit énormément les muscles du dos. Il ne s’agit pas ici de sport mais de l‘activité quotidienne.

Pas de sport 

 Les enfants, les adolescents, doivent faire du sport. Ceci fortifie tous leurs muscles et les maintient en bonne santé. Certes, certains sports sont plus indiqués que d'autres pour fortifier les muscles du dos tels que la natation. Toutefois, peu importe. Pour éviter l’apparition de maux de dos, il est important qu’un enfant/adolescent mène une vie très active qui inclut du sport, peu importe quel sport.

Faire du sport à un niveau compétitif 

Il ne s’agit pas d’affirmer que faire du sport à un niveau compétitif soit quelque chose de négatif, mais il faut bien garder à l’esprit que cela augmente le risque de maux de dos chez l’adolescent (de 23%, pour être précis). Le sport fortifie certains groupes de muscles à l’extrême créant un déséquilibre important entre ces muscles-ci et les groupes musculaires se développant normalement.
Ce déséquilibre peut affecter plus ou moins fortement le fonctionnement correct de la colonne et du dos, pouvant dans certains cas même provoquer une déformation de la colonne.

Mauvaise hygiène posturale 

Là où l’enfant travaille, assurez-vous que les meubles (chaise et bureau) sont à la bonne hauteur. Le mieux est d’avoir des meubles réglables en hauteur. Dans trop d’écoles les enfants sont contraints de passer des journées entières mal assis, ce qui est nuisible pour leur dos.

Sacs à dos trop lourds 

 Dans les pays où le système de casiers, permettant aux enfants de laisser leurs livres à l’école, n’existe pas, un tiers de ces enfants transporte pendant l’année scolaire plus de 35% de son poids dans son sac à dos, alors que le maximum recommandé par les experts est de 10%. Le cartable à roues est la meilleure option. Dans tous les cas, le sac à dos ne doit jamais se porter d’un seul côté, les sangles doivent être larges, et le poids porté le plus près possible du corps ainsi que situé dans le bas du dos, entre les hanches, dans la mesure du possible.

Il faut bouger et marcher !

Et surtout, les enfants ne bougent pas assez. Ils ne font pas assez de sport et ne marche pas suffisamment. Ils ne doivent pas rester assis durant des heures devant la télé, un écran d'ordinateur ou une console de jeux. Les parents ne doivent pas non plus déposer leurs enfants systématiquement en voiture devant la porte du collège. Le sport ne doit pas être considéré comme une matière qui passe après les autres. Il s'agit d'une discipline à part entière à ne jamais négliger ! On recommande une heure à deux heures de sport de loisir par semaine. Il est essentiel de lui faire une place dans la vie quotidienne afin de bien grandir et d'acquérir une bonne santé pour longtemps.

Ménagez votre dos, surveillez votre poids !

La surcharge pondérale a des effets néfastes sur le dos, notamment la charge imposée aux articulations des hanches et de la région lombaire. Nécessitant davantage d'effort, elle accélère leur usure, générant l'apparition précoce d'arthrose et rendant le dos vulnérable (tours de reins et problèmes de disques). Chez les hommes, le poids étant localisé sur le ventre, les muscles de la ceinture abdominale relâchés soutiennent moins la colonne. Les femmes à forte poitrine ont tendance à se pencher en avant en rectifiant la posture le mal de dos peut s'atténuer.

Adoptez immédiatement ces postures correctes !

Choisir d'emblée une posture correcte est le meilleur garant de l'état du dos. Se tenir correctement c'est faire en sorte que la pression exercée sur la colonne soit équitablement répartie entre les articulations. Les muscles détendus, elle doit être légèrement incurvée, ni rectiligne, ni trop cambrée.

Position n°1

Debout, tenez-vous la tête droite, le cou allongé et vertical, les épaules à l'horizontale et décontractées, le ventre et les fesses rentrés de façon à soutenir la colonne, le bassin légèrement basculé en arrière, les genoux assez souples et les orteils bien à plat. Répartissez bien le poids de votre corps sur vos pieds.

Position n°2

Assis sur une chaise ordinaire, placez-vous au fond, le poids réparti sur les fesses et l'ensemble des cuisses, parallèles au sol et formant un angle droit avec les mollets. Au besoin, soutenez le dos droit avec un petit coussin. Les épaules sont basses, rejetées en arrière et décontractées. Ne penchez pas la tête en avant. Pour maintenir votre dos droit, serrez le ventre.

Position n°3

L'idéal pour les personnes fragiles des lombaires et du bassin est l'utilisation d'un siège incliné à 5° vers le bas de façon à déporter le poids du corps des hanches vers les cuisses et celui des genoux vers le sol. On trouve ces tabourets ergonomiques "assis-à-genoux".

Au bureau, travaillez de préférence sur un plan incliné, type planche à dessin. Changez souvent de position.

Ne coincez pas le téléphone entre l'oreille et l'épaule, cela fatigue les muscles du cou. Compensez la position statique par des étirements le matin et rentrez chez vous en marchant.

La thérapie Bemer soulage le mal de dos

Elle permet de détendre les muscles, grâce à un effet antispastique et analgésique.
La pratique de séances quotidiennes sur le matelas Bemer permet de soulager et de diminuer de manière notable les symptômes et les douleurs associés au mal de dos.

Bemer agissant sur l'ensemble du corps, le processus de régénération est activée et stimulée dans tout l'organisme et non seulement une partie. il ne s'agit pas de traiter seulement le dos mais l'ensemble du corps et de réguler ainsi les deséquilibres à l'origine des maux.

Les bienfaits des plantes


santé


On utilise la racine de la griffe du diable en médecine traditionnelle africaine et européenne pour ses vertus anti-inflammatoire, et analgésique. Elle est traditionnellement utilisée pour l’arthrite, la goutte, les douleurs musculaires de toutes sortes, les lombagos...
Les propriétés anti-inflammatoires de la griffe du diable ont été mises en évidence par de nombreuses recherches.

Appliquée en compresses, l’arnica a des vertus anti-inflammatoires et analgésiques, très efficaces contre les maux de dos.


L’écorce séchée de saule blanc contient de l’acide salicylique (aspirine naturelle), ce qui lui confère des vertus analgésiques et anti-inflammatoires. 

siege auto

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire