lundi 17 novembre 2014

Ce que vous risquez devant votre ordinateur

Santé-famille,


Ce que vous risquez devant votre ordinateur


Travailler sur un écran plusieurs heures au cours de la journée peut entraîner :

- Une fatigue visuelle caractérisée par des maux de tête, des picotements, des rougeurs et une lourdeur des globes oculaires, un assèchement de l’œil du à une forte sollicitation de la vue. Cette fatigue est intensifiée par le manque de confort ergonomique du poste de travail (reflets d’écran, mauvaise posture, longue durée d’exposition…) 

- Des troubles musculo-squelettiques (TMS) provoqués par une posture statique pendant plusieurs heures, souvent mauvaise. Ils sont localisés au niveau des poignets, de la nuque, des épaules et de la région lombaire essentiellement. 

- Du stress lié aux contraintes de temps, à la diminution des délais, aux injonctions paradoxales. L’apparition de TMS est alors favorisée .

Durant ces trente dernières années, les écrans d'ordinateurs ont envahi les lieux de travail. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 150 millions de postes sont actuellement en usage dans le monde.

1- Avez-vous mal aux yeux devant votre ordinateur ?


Santé-famille,


Le syndrome de la vision artificielle ou syndrome visuel à l’ordinateur (SVO en français-Computer Vision Syndrome CVS en anglais) affecte les trois quarts des utilisateurs d’ordinateur;

C’est un problème grave pour des millions de gens qui passent des heures devant un ordinateur tous les jours car il peut conduire à des problèmes oculaires, parfois invalidants.

Des études américaines* montrent que la fatigue oculaire et d’autres symptômes incommodants apparaissent pour 50 à 90% des travailleurs sur écran.

Si vous utilisez un ordinateur, et que vous éprouvez l’un des symptômes suivants, les chances sont fortes que votre « mal aux yeux » soit du au syndrome de la vision artificielle:

- Fatigue oculaire
- Maux de tête et douleurs « derrière les yeux »
- Yeux secs
- Brûlure, démangeaisons, larmoiements des yeux
- Sensibilité à la lumière
- Difficulté à se concentrer sur l’écran
- Vision floue
- Détérioration lente de la vision

En plus de l’inconfort physique, le « syndrome de la vision par ordinateur » peut avoir un effet durable sur votre vision.

Ces problèmes peuvent aussi causer une diminution de la productivité et un nombre accru d’erreurs au travail.



2- L'ordinateur : une cause fréquente de mal de dos


Santé-famille,



Près de 3 personnes sur 4 travaillant sur ordinateur à longueur de journée souffrent ou souffriront de douleurs au niveau du dos.

La position statique devant un ordinateur est une source fréquente de douleurs.
Les douleurs se font principalement ressentir au niveau lombaire et au niveau de la nuque. Elles s'accompagnent souvent d'une contracture musculaire.

Positions à adopter pour éviter le mal de dos devant l'ordinateur

Voici quelques conseils pour bien se tenir devant un écran :

- le corps doit être bien face à l'écran,
- les yeux regardent l'écran placé de façon légèrement surélevée,
- les jambes ne doivent pas être croisées,
- les pieds doivent être bien à plat, au besoin il est possible d'utiliser un repose-pieds
- les avants-bras reposent sur le bureau,
- utiliser une chaise réglable en hauteur et pivotante pour éviter les mouvements de torsion,
- placer le siège le plus près possible de votre bureau pour éviter de vous pencher vers l'avant,
- se lever et marcher dès que l'on peut : aller chercher un dossier, le courrier...
- placer à côté de vous les objets dont vous avez souvent besoin.

 Le choix de l'ordinateur est également important :

éviter l'ordinateur portable si on doit travailler longtemps dessus, car l'écran est trop bas,
si on utilise un ordinateur portable à son bureau, le compléter par un écran fixe disposé à la bonne hauteur.


3- Quand l’ordinateur blesse


Santé-famille,


Le croiriez-vous? Une des blessures musculo-squelettiques les plus incommodantes est causée par une minuscule souris : celle de l’ordinateur! Cette souris, qui ne déclenche chez son maître aucune sudation, aucune palpitation et encore moins une quelconque dépense calorique, peut provoquer, en effet, de douloureuses tendinites à l’épaule. Et ces courbatures informatiques sont devenues, au fil des ans, de plus en plus fréquentes. C’est qu’à peu près tout le monde utilise désormais un ordinateur, que ce soit au bureau, à l’école, au cégep, à l’université ou chez soi. Au Québec seulement, on estime qu’au moins 25 000 personnes se blessent chaque année en utilisant un ordinateur et une souris. Et encore, les données disponibles sont limitées et ne témoignent pas de l’ampleur du problème, car ce type de lésions n’est pas déclaré dans bien des cas.

Comment, direz-vous, un travail aussi peu physique en vient-il à provoquer des blessures qui embêtent habituellement les sportifs et les sportives? C’est simple : en répétant, jour après jour, les mêmes mouvements à un poste de travail mal aménagé. Cela peut vouloir dire un écran trop haut, une chaise trop basse, un clavier surélevé, une souris trop éloignée… Bref, un tas de petits détails qui crispent plusieurs petits muscles et de tendons, ce qui finit, à la longue par rendre le travail à l’écran aussi épuisant qu’une séance de musculation! Dans ces conditions, il n’est pas long qu’une blessure d’usure apparaisse tôt ou tard.


4- Les portables : désastre ergonomique!


Santé-famille,


Les ordinateurs portatifs sont de plus en plus en vogue. Et pour cause, grâce à leur maniabilité et à leur légèreté on peut travailler à l’écran à peu près n’importe où : à la cafétéria, dans une salle d’attente, en classe, sur la table de la cuisine, dans son lit même. Le hic, c’est que le portable est un désastre sur le plan ergonomique. Son clavier et son écran encastrés dans le boîtier, donc non ajustables, peuvent vous amener à pianoter le dos courbé, les épaules crispées et les poignets en flexion. Bref, des positions idéales pour développer des douleurs cervicales, une tendinite ou un syndrome du canal carpien. Que faire pour éviter ces problèmes? Évitez d’abord de travailler au lit ou de mettre le portable sur vos genoux à moins que ce soit pour de courtes périodes. En position assise, surélever le portable en le plaçant, par exemple, sur un ou deux annuaires téléphoniques. De cette façon, vous redresserez le tronc et vos yeux seront plus en ligne avec l’écran comme si c’était un ordinateur de bureau. Idéalement, utilisez un clavier mobile plutôt que celui du portable. Si vous ne pouvez pas faire ces modifications, faites des pauses de deux ou trois minutes toutes les 15 minutes.
siege auto

Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire